Emissions

A propos de mara

Agenda de mara

Septembre 2014
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5
Les troubles oculaires : comment les prévenir et les soigner efficacement ?

Les troubles dits oculaires  se manifestent par une sensation d’inconfort, de tension, de lourdeur dans la région des yeux, des orbites ou des paupières. Le sujet peut ressentir aussi des sensations d’irritation, de brûlures, de picotements, de démangeaisons avec parfois yeux rouges, larmoiement ou irritation du bord des paupières. Le sujet peut ressentir des douleurs le plus souvent sourdes et peu intenses mais pouvant devenir aigues se situant généralement derrière les yeux. Les globes oculaires sont douloureux à la pression à travers la paupière supérieure et aux mouvements du regard. Ces troubles de l’œil peuvent être dus à la fatigue mais parfois ils peuvent cacher d’autres problèmes beaucoup plus profonds comme l’hypertension oculaire, la cataracte, etc…

L’hypertension oculaire facteur de risque majeur du glaucome

Le glaucome est une cause importante de cécité. Il survient généralement après l’âge de 40ans et les cas sont plus fréquents chez les personnes âgées. On regroupe sous le terme de glaucome diverses affections oculaires dues à une augmentation de la pression des fluides (pression oculaire) dans l’œil, qui se produit lorsque le mécanisme de drainage de ce fluide cesse de fonctionner adéquatement. L’augmentation de la pression provoque une lésion du nerf optique. Il en résulte l’apparition de points aveugles dans le champ de vision.
Le glaucome peut entraîner d’autres symptômes : vue troubles, perte de vision périphérique, halos autour des sources lumineuses, douleurs et rougeur des yeux. Une fois diagnostiqué et traité, le glaucome est facile à maîtriser. C’est uniquement lorsque ce trouble n’est pas diagnostiqué et, partant, non traité, qu’il peut aboutir à la cécité. L’évolution peut parfois durer plus de dix ans.
Il s’agit d’un trouble grave. Toute personne, surtout en cas d’antécédents familiaux, devrait faire vérifier périodiquement sa pression oculaire. Tout individu souffrant de glaucome doit impérativement être suivi par un spécialiste. La cause de ce trouble demeure mystérieuse, mais il semblerait toutefois que la tendance au glaucome puisse être héréditaire.
La médecine classique traite généralement le glaucome à l aide d’une panoplie de médicaments destinés à diminuer la pression oculaire, et dont un certain nombre sont dérivés de sources végétales. Chez certains sujets, une intervention chirurgicale est nécessaire pour réduire la pression  par réouverture des voies d’écoulement de l’humeur aqueuse de l’œil.
Les plantes au secours du glaucome

Fruits et légumes contenant de la vitamine C : de nombreux travaux scientifiques montrent que la vitamine C abaisse la pression oculaire. Les fruits et légumes suivants sont de bonnes sources de vitamine C : agrumes, brocoli, chou, fraise, goyave, persil, piment rouge ou poivron rouge.

Les antioxydants : Pour prévenir le glaucome, les naturopathes recommandent de manger beaucoup d’aliments qui contiennent des antioxydants. Ces derniers sont des substances ayant la propriété de neutraliser les molécules d’oxygène hautement réactives (radicaux libres) qui se produisent naturellement dans l’organisme, et qui semble contribuer à l’évolution du glaucome. Comme exemple de plantes riches en antioxydants on peut citer l’ail, la pomme, la  poire etc…

Les feuilles d’eucalyptus : Elles contiennent une substance complexe appelée rutine, que les naturopathes recommandent souvent pour le traitement du glaucome.

La rétinopathie diabétique :

La rétinopathie diabétique consiste en une augmentation du nombre de vos vaisseaux qui nourrissent la rétine, cette fine membrane de couche cellulaire qui interprète les variations de la lumière donnant ainsi la possibilité de voir et de lire. Malheureusement, l’augmentation de ces vaisseaux chez le diabétique fait en sorte qu’ils sont de faible qualité et peuvent saigner facilement.
Que faire ?
Un moyen de prévention globale de la rétinopathie diabétique consiste à maintenir la glycémie dans les zones thérapeutiques, contrôler toute hypertension artérielle, éviter tout exercice violent qui augmente les traumatismes au niveau oculaire, arrêter de fumer.

La cataracte :

La cataracte est cette maladie du cristallin. Cette loupe naturelle présente dans notre œil nous permet de pouvoir varier notre vision tant de proche que de très loin. Avec le temps chez le patient diabétique, les dépôts peuvent augmenter, surtout lorsque le sucre est élevé. Ces dépôts plus denses peuvent empêcher la lumière de passer à travers le cristallin.
Pour prévenir ces complications, il suffit principalement d’avoir le meilleur contrôle diabétique possible.
Que faire ?
Les feuilles de Crateva adansonii  communément appelé xurel en wolof traiterait la cataracte ainsi que d’autres maladies des yeux comme l’héméralopie.

NB : Attention au dentifrice
Il y a une plante à éviter si vous êtes atteint de glaucome ou si vous avez une prédisposition héréditaire à ce trouble. Selon certaines indications sérieuses, même si elles ne semblent pas impératives, la prise de sanguinarine, une substance complexe présente dans la sanguinaire (Sanguinaria canadensis), pourrait contribuer au glaucome.
Vous risquer de rencontrer la sanguinarine dans les produits d’hygiène buccale, car la sanguinaire est un excellent remède préventif de la gingivite. Vérifiez sur l’étiquette de ce type de produit qu’il contient ni sanguinaire, ni sanguinarine. Je ne pense pas que le danger soit très grand. Cependant, si vous êtes menacés par le glaucome sachez que la sanguinaire peut vous nuire.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir