Emissions

A propos de mara

Agenda de mara

Septembre 2014
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5
Les fibromes utérins ou myomes : 5 solutions naturelles pour s’en débarrasser

Les fibromes sont des tumeurs bénignes formées de tissus musculaires. Ces fibromes utérins ou myomes se développent le plus souvent en groupes et ne sont presque jamais cancéreux. Le myome peut se développer sur ou dans l’utérus.

Les fibromes sont des lésions fréquentes, touchant environ une femme sur deux après 40 ans, bénignes et évoluant très lentement.

 

Quels sont les différents types de myomes ? On peut citer :

Le myome sous muqueux : Il pousse à l’intérieur de l’utérus et peut entraîner dans ce cas des saignements ou hémorragies et douleurs. Le myome sous séreux : Ce type de myome pousse à la surface de l’utérus. En général on ne le sent que quand il devient il devient gros. Le myome interstitiel ou intra mural : Ce myome évolue dans l’épaisseur du muscle de l’utérus ce qui peut causer quelques déformations.

Quels symptômes indiquent la présence d’un fibrome ?

Vous ressentez une pesanteur du bas ventre, vous avez de fréquentes envies d’uriner ou êtes constipée. Ces symptômes orientent vers la présence d’un fibrome développé vers l’extérieur de la paroi utérine qui comprime les organes voisins (uretère, vessie, rectum). En outre, vos règles sont abondantes et anormalement prolongées. Elles sont parfois accompagnées de douleurs, ressemblant à des contractions d’intensité plus ou moins forte. Il s’agit vraisemblablement d’un fibrome se développant sous la muqueuse, vers l’intérieur de la cavité utérine. A long terme, les hémorragies peuvent entraîner une anémie, se manifestant par une diminution des globules rouges (et de l’hémoglobine) et une fatigue chronique. Notons aussi que parfois, il n’y a aucun signe particulier et le fibrome est découvert par hasard à l’occasion d’un examen gynécologique ou d’une échographie pelvienne. Disons pour finir, que les gros myomes peuvent s’appuyer sur la vessie, comprimer les intestins, déformer l’utérus, donc causer une infécondité ou entraîner des fausses couches. Les myomes pédiculaires, eux, peuvent devenir parfois très douloureux quand le pédicule se tord.

Quelles sont les origines des fibromes ?

Les fibromes proviennent de la mutation et de la croissance exagérée d’une ou de plusieurs cellules constituant la fibre utérine. 50% des myomes proviendraient de mutations génétiques : soit de la translocation entre les bras longs des chromosomes 12 et 14, soit de la perte d’une partie du bras long du chromosome 7. Certains chercheurs soupçonnent une origine héréditaire, d’autres par contre le facteur hormonal : les œstrogènes stimuleraient leur croissance ; c’est ce qui fait que les fibromes prennent du volume durant la gestation et quand la femme avale des pilules anticonceptionnelles. D’ailleurs, ils régressent souvent à la ménopause lorsque les ovaires cessent leur sécrétion d’hormones. L’obésité comme l’absence de rapport sexuel serait un facteur favorisant.

Que faut-il encore savoir sur les fibromes ?

1 Sachez qu’un utérus peut être le siège de plusieurs fibromes, de tailles et de localisations différentes.

2 Si vous vous savez être porteuse d’un fibrome et souhaitez être enceinte, sachez que certains fibromes peuvent empêcher le développement d’une grossesse (s’ils sont situés vers l’intérieur de la cavité utérine) et provoquer des fausses couches. Dans d’autres cas, lorsque les fibromes sont situés dans la partie basse de l’utérus, ils peuvent constituer un obstacle impossible à franchir par le fœtus au moment de l’accouchement et obliger à pratiquer une césarienne. La grossesse elle-même agit sur le fibrome en favorisant sa croissance, par l’intermédiaire de la sécrétion d’œstrogènes.

3 L’existence de fibromes va compliquer le choix d’une contraception. Le stérilet est en effet contre-indiqué, en raison du risque de mauvaise efficacité, de la possibilité de survenue de saignements anormaux ou encore de la crainte d’une infection des fibromes. La pilule est également contre-indiquée car elle contient des œstrogènes qui peuvent stimuler la croissance des fibromes. En revanche, la contraception locale (préservatif, diaphragme) ou la contraception orale à base de progestatifs restent possibles. Comment se fait le diagnostic ? C’est l’examen gynécologique qui permet de suspecter l’existence d’un (ou plusieurs) fibrome(s). Au toucher vaginal associé à la palpation abdominale, l’utérus est dur, irrégulier et d’un volume plus ou moins accru. Le diagnostic est toujours confirmé par une échographie pelvienne (examen par ultrasons du petit bassin), afin de préciser la localisation, la forme et le volume du fibrome. Un examen par Doppler y est associé afin d’explorer sa vascularisation. Il est parfois nécessaire de préciser davantage le diagnostic et ses conséquences sur l’utérus par une hystérographie (radiographie de l’utérus avec injection de liquide) ou par une hystéroscopie (avec un instrument optique introduit dans la cavité) qui permettent de visualiser directement un fibrome.

Les myomes se soignent-ils ?

La réponse est oui s’ils n’ont pas atteint un certain volume. Diverses plantes médicinales concourent à la réduction progressive de la taille des myomes et parfois à leur disparition totale. Seulement, leur traitement demande de la patience. Le Ximenia americana est très indiqué dans le traitement des myomes. Dans quel cas faut-il une intervention chirurgicale ? Le traitement chirurgical est indiqué en cas de fibrome(s) de volume important, comprimant d’autres organes, ou encore si les hémorragies persistent malgré le traitement médical. Deux possibilités s’offrent alors :

1 Retirer les fibromes en conservant l’utérus (il s’agit alors d’une myomectomie), l’ablation laisse ainsi la possibilité de développer ensuite une grossesse.

2 Ou bien réaliser une ablation totale de l’utérus quand les patientes sont plus âgées et ne souhaitent plus de grossesse. Dans ce dernier cas, la conservation des ovaires permet le maintien du cycle hormonal naturel.

Selon la taille, le nombre et la disposition des fibromes, ces différentes interventions s’effectuent par voie abdominale ou par les voies naturelles. La chirurgie par hystéroscopie permet de retirer les petits fibromes sous muqueux (ceux qui saignent) au moyen d’un instrument optique introduit dans l’utérus.

Quelques remèdes naturels pour s’en débarrasser

1) Boire une décoction d’écorces de Sterculia tomentosa

2) Prendre (boisson) une décoction des racines de Hymenocardia acida

3) Boire une infusion des feuilles d’Acacia macrostachya.

4) Manger du fonio grillé cuit dans une décoction de racines d’Anona senegalensis contenant un morceau de viande rouge et tous les condiments habituels. Favorise la procréation.

5) Dès le début des règles et pendant toute la période que durent celles-ci, prendre quotidiennement une décoction d’écorces de Ficus gnaphalocarpa.

Vocabulaire :

Sterculia tomentosa = « Mbep »       Hymenocardia acida = « inkélégne »

d’Acacia macrostachya = «  Sam »   Anona senegalensis = “dugoor”

Ficus gnaphalocarpa = « Gang »

NB : Si le fibrome atteint 5 cm, mieux vaut aller faire une intervention chirurgicale car il sera difficile de la faire disparaître par les plantes. Maintenant ceux qui doutent de l’efficacité des plantes dans le traitement des fibromes peuvent passer dans mon cabinet afin que je leur montre des échographies servant de preuve.

Nous sommes loin de faire de la pub, on a en même pas besoin vu le nombre de patients que nous recevions quotidiennement et les résultats qu’on ne discute plus, mais montrer l’efficacité des plantes et faire en sorte que les deux médecines collaborent car c’est la seule voie de salut !

Mise à jour le Vendredi, 07 Septembre 2012 15:35
 

Commentaires  

 
0 #19 Anna 16-07-2014 16:42
Bonjour,
Svp m'envoyer les coordonnés de votre cabinet pour une consultation. Merci a l'avance pour votre réponse.
Citer
 
 
0 #18 Noupoue 04-07-2014 21:00
Bsr SVP je voudrais connaitre les differentes methodes detraitement des myomes uterins au CAMEROUN
Citer
 
 
0 #17 nancy 03-06-2014 12:04
Bjr comment avoir ces plantes je suis en rd congo
Citer
 
 
0 #16 alberte 18-05-2014 03:26
Salut merci beaucoup pour les information,j'aimerais avoir le nom des plantes en francais SvP,merci.
Citer
 
 
0 #15 mareva 06-05-2014 16:50
Bonjour;
Mon fibrome est passé de 2 à 6cm :cry: !!
Je ne suis pas trés fan des opérations et je voudrais le réduire voir le faire disparaitre par les plantes ! pouvez-vous maider? Merci d'avance !
Citer
 
 
+1 #14 rosa 15-03-2014 13:29
j'ai des douleurs au bas ventre et aussi vers les cotes et la douleur arrive meme jusqu'aux cuisses et c'est depuis le mois de février.Et en plus j'ai eu mes règles deux fois pendant le mois de janvier.G sui allé chez le gényco et il m'a juste fais le touché et m'a prescrit des médicament j'aimerais savoir si le touché seule peut détecter la présence un myome ou fibrome ou s'il faut à tout prix faire une échographie?Et aussi est ce qu'une simple infection peut-elle causer des douleurs?Merci j'attend votre réponse
Citer
 
 
-3 #13 milaine duchele 27-02-2014 11:33
merci pour l’information si vous plait serait 'il possible d'avoir le nom des plantes en langue française merci
Citer
 
 
0 #12 Mara2004 04-02-2014 01:55
Citation en provenance du commentaire précédent de Edwige Ndong:
Bonjour,

comment faire pour avoir ces médicaments SVP?


Appelle au 773181750
Citer
 
 
0 #11 Edwige Ndong 21-01-2014 12:02
Bonjour,

comment faire pour avoir ces médicaments SVP?
Citer
 
 
+1 #10 Denis 20-01-2014 12:38
comment faire pour avoir ces plantes naturelles ou est-ce possible d'avoir les différentes photo soit des feuilles de ces plantes? en R.D.Congo !
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir